La 5G va débarquer en France en 2020 et si elle décuple les possibilités de la 4G, ce qui fera le bonheur des gamers et des streamers, elle est surtout une révolution pour des secteurs tels que l’industrie, la mobilité et même la santé. Nous vous expliquons pourquoi.

quels usages pour la 5G ?

Nouveaux usages pour la 5G : les tests d’application

La 5G est déjà testée en conditions réelles dans plusieurs villes de France (Bordeaux, Marseille, etc.) depuis plus d’un an. Mais la nouveauté, c’est que des tests d’utilisation spécifiquement dédiés à l’industrie vont être effectués sur des fréquences rarement utilisées pour les communications civiles et par les industriels eux-mêmes. 

La bande 26GHz est une fréquence élevée qui permet des débits très importants sur des secteurs localisés avec une forte concentration d’utilisateurs connectés sur la même borne. Les premiers projets retenus concerneront des applications très variées comme par exemple :

  • l’éclairage intelligent pour la ville de Bordeaux
  • la maintenance prédictive pour les installations portuaires du Havre
  • les objets connectés (IoT) pour une zone industrielle à Saint Priest

Quels sont les avantages de la 5G qui encouragent ces applications ?

Pour les applications industrielles

La 5G permet de faire transiter plus de données, plus vite et peut donc être par exemple envisagée pour les installations industrielles à la place de la fibre

Comme elle permet la connection simultanée de 10x plus d’utilisateurs et d’objets que la 4G sur une même borne, il n’y a pas de risque de surcharge et cela ouvre les possibilités pour le contrôle à distance, lautomatisation voire l’autonomie des machines

Par ailleurs, la vitesse de connexion étant modulable, on peut se connecter en haut ou bas débit, cela permet une plus grande interopérabilité des objets.

Pour de nouvelles applications

L’un des principaux avantages et intérêts de la 5G pour l’industrie, c’est sa faible latence (le délai entre le moment où l’information est envoyée et celui où elle est reçue) de l’ordre de 10x en dessous de celle de la 4G. 

Cela accroît la vitesse de traitement des données, ce qui est crucial pour des applications telles que la voiture autonome ou la téléchirurgie. De plus, afin de garantir la stabilité du service, le réseau peut être découpé en plusieurs tranches (network slicing) dans lesquelles les informations circulent en fonction de leur degré de priorité. 

 Toutes ces applications mettront cependant encore quelques années à se généraliser, comme les apports sur les latences, et il faudra d’abord répondre aux questions sur la cyber sécurité que cette hyper connexion mobile soulève, ainsi qu’à celles sur la neutralité du web.

La 5G, c’est le très haut débit mobile?

Le potentiel de la 5G fait disparaître la frontière entre fixe et mobile. On imagine très bien les opportunités que cela ouvre pour l’industrie, avec la possibilité non seulement de multiplier les objets connectés, mais également de les piloter à distance, de faire communiquer les machines entre elles et ainsi de développer les machines autonomes.

On peut également entrevoir une opportunité pour les territoires sur lesquels la fibre peine à s’implanter. En effet, il sera certainement plus aisé d’installer des bornes mobiles plutôt que de raccorder tout le monde à la fibre. Avec un bémol cependant pour les particuliers, qui est que, pour l’instant, le déploiement n’a pas encore démarré et pourra prendre quelques années et qu’il faudra s’équiper d’appareils adaptés à la 5G, qui font timidement leur apparition sur le marché.